Êtes-vous bien branché ?

En vous baladant au bord d’une rivière, avez-vous déjà senti une odeur désagréable ? Constaté que la couleur de l’eau n’était pas très pure ? Vous avez alors sûrement pesté contre les pollueurs qui ne respectent pas la nature. Oui mais peut-être, sans le savoir, le pollueur, c’est vous ! La faute à ce qu’on appelle les mauvais branchements d’assainissement. Vous pouvez, avec l’aide du SIARE, remédier à ce problème. Explications et solutions.

 

Eau usée et eau de pluie : deux circuits différents

Sous nos rues, c’est tout un réseau de canalisation invisible et pourtant indispensable qui existe. Il y a les tuyaux destinés à recueillir les eaux usées de chaque habitation et ceux servant à transporter l’eau de pluie. Ces deux canalisations ne vont pas au même endroit. Les eaux usées sont acheminées vers une station d’épuration qui va les nettoyer puis les rejeter dans la nature. Tandis que les eaux pluviales sont considérées comme étant « propres » et sont déversées directement dans le milieu naturel.

Malheureusement, il y a parfois des erreurs : les canalisations privées sont reliées au mauvais réseau public, et cela n’est pas sans conséquence. Bon nombre d’habitations du territoire sont mal raccordées et cela impacte l’environnement mais aussi notre cadre de vie.

Mauvais branchement
Exemple d’un mauvais branchement : l’eau sale de la salle de bain se déverse dans le réseau d’eaux pluviales et finit dans la rivière !

 

Mauvais branchement = pollution de l’eau

Les eaux usées, branchées par erreur au réseau d’eau de pluie se retrouvent alors directement dans un cours d’eau au lieu de passer par la station d’épuration pour être nettoyées. « Les mauvais branchements constituent une pollution récurrente des ruisseaux du territoire. Cela dégrade la qualité de l’eau et favorise l’eutrophisation du milieu naturel, notamment par des apports excessifs de nutriments. Pour la faune et la flore, c’est une catastrophe. » explique Romain Pouvreau, chef de projet eau et environnement au SIARE. Cette pollution de nos cours d’eau se retrouve ensuite dans nos bassins, nos lacs, la Seine ou l’Oise, puis dans la mer.

130 000 m2 : c’est le volume d’eau sale déversé chaque année dans la Seine, soit l’équivalent de 4 piscines olympiques.

Alors, une fois ce constat alarmiste posé, comment pouvons-nous agir ?

Pollution aux eaux usées dans le ru de Liesse
Des eaux usées se déversant dans le ru de Liesse

 

La solution au problème : le contrôle de conformité

La plupart des erreurs de branchements sont inconnues des habitants. Pourtant, il existe un moyen simple de savoir si votre habitation est correctement branchée : le contrôle de conformité de l’assainissement. Vous pouvez le demander au SIARE pour les habitants de St Prix et Bessancourt, ou en contactant votre communauté d’agglomération. Attention, dans certaines communes, cette démarche est obligatoire lors d’une vente immobilière : anticipez !

Ce contrôle, effectué par un technicien mandaté par le SIARE à votre domicile permet de repérer les erreurs avec certitude. Le technicien injecte un colorant dans tous les points d’eau de votre habitation (toilette, évier, douche, machine à laver …). Il va ensuite vérifier sur le domaine public si le colorant se retrouve dans le réseau d’eau usée ou d’eau pluviale.

Si votre habitation est non-conforme, le SIARE vous délivrera un diagnostic avec des préconisations de travaux à effectuer.

Contrôle de conformité assainissement
La fluorescéine permet de retracer le circuit d’évacuation des eaux usées jusqu’au réseau d’assainissement situé dans le domaine public

 

Des aides financières pour les travaux de conformité
Jusqu’en 2024, le SIARE peut vous attribuer une aide financière, allant jusqu’à 5 200 euros, sans condition de ressources, pour effectuer vos travaux. Comment faire ? Il suffit de remplir une demande en ligne, en joignant votre diagnostic de non-conformité (datant de moins de 3 ans) et le devis détaillé de l’entreprise que vous avez contactée pour les travaux. Le SIARE vous répondra sous 1 mois pour l’éligibilité de votre demande.

 

Agir pour l’environnement, cela passe par plusieurs gestes, dont la vérification des branchements de votre maison !

Pour en savoir plus sur les mauvais branchements, consultez le n°15 du magazine du SIARE.