Jardiner responsable

Jardiner est un plaisir que nous pouvons conjuguer avec la protection de nos ressources en eau. L’utilisation systématique de produits phytosanitaires ou de pesticides a, certes, allégé les tâches de désherbage et de traitement des parasites mais a engendré une pollution des eaux souterraines ainsi que des cours d’eau.

Avec 78 300 tonnes de matières actives commercialisées en 2005, la France est le 3ͤ   consommateur mondial de pesticides et le premier consommateur européen. Nous pouvons jardiner autrement en changeant notre comportement au jardin. L’eau est une ressource précieuse que nous ne devons pas polluer et que nous devons économiser.

Les pesticides (étymologiquement “tueurs de fléaux”) sont des produits obtenus le plus souvent par synthèse chimique, dont les propriétés toxiques permettent de lutter contre les organismes nuisibles. C’est un terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides. Ils s’attaquent respectivement aux insectes ravageurs, aux champignons, aux  mauvaises herbes et aux vers parasites. Ils englobent les substances phytosanitaires ou phytopharmaceutiques.

Comment les pesticides se retrouvent dans les eaux souterraines ou de surface
Comment les pesticides se retrouvent dans les eaux souterraines ou de surface

L’utilisation systématique de produits phytosanitaires ou de pesticides a, certes, allégé les tâches de désherbage et de traitement des parasites mais a engendré une pollution des eaux souterraines (nappes phréatiques) ainsi que des cours d’eau.

Les pesticides, herbicides et autres engrais chimiques ne sont pas les seuls moyens de jardiner. Voici quelques éléments pour mieux comprendre le sol, ses besoins et pour jardiner de manière plus responsable, en limitant le recours aux pesticides.