Aménagement du bassin des Cressonnières à Saint-Gratien : quand la qualité de vie passe par la qualité de l’eau

Le projet d’aménagement du bassin des Cressonnières à Saint-Gratien prend forme ! Il aura fallu 2 ans d’études pour définir le bon projet : les ambitions qualitatives étaient grandes et les difficultés techniques nombreuses. Une fois l’acquisition foncière finalisée, il a fallu notamment tenir compte de la protection de la nappe d’eau souterraine qui alimente les eaux thermales d’Enghien-les-Bains, de la nature des terrains pour permettre la stabilité des ouvrages, de la proximité des constructions, sans oublier les dossiers réglementaires et le suivi nécessaire des niveaux d’eau pendant 12 mois… Les travaux de réalisation débuteront enfin au 2ème trimestre 2021.

 

REDONNER DE LA QUALITÉ DE VIE AU QUARTIER DES CRESSONNIÈRES
Le bassin des Cressonnières est situé en aval du ru de Montlignon qui coule depuis la forêt de Montmorency et est canalisé dans sa traversée d’Eaubonne pour ressortir à Saint-Gratien.
Le site a un positionnement stratégique en amont du lac d’Enghien-les-Bains car :

  • il assure l’apport de 70% des eaux de surface du Lac, en provenance du ru de Montlignon ;
  • il constitue une trame bleue depuis le Lac d’Enghien jusqu’à la forêt de Montmorency, à préserver à l’échelle du territoire syndical mais aussi régional. Cette trame bleue est mentionnée dans le Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE).

Mais depuis de nombreuses années, ce quartier subit les désagréments visuels et olfactifs liés à ce bassin qui, situé en aval du bassin versant de 7 communes, récupère aussi les eaux pluviales des voiries, avec cannettes, bouteilles, papiers, ainsi que des eaux usées provenant de mauvais branchements des habitations (eaux sales vers les canalisations d’eau pluviales). Ces apports provoquent également l’envasement régulier du bassin qui nécessite des curages fréquents et coûteux.
Le projet d’aménagement vise à redonner une meilleure qualité à l’eau par un aménagement qualitatif améliorant aussi le cadre de vie des riverains.

 

LES OBJECTIFS DU PROJET
Objectif n°1 – INTÉGRATION PAYSAGÈRE ET DE BIODIVERSITÉ

  • Améliorer l’insertion paysagère
  • Valoriser et développer les zones humides et la biodiversité du territoire, avec mise en place d’habitats écologiques
  • Poursuivre une trame verte et bleue et les corridors écologiques
  • Mettre en place une communication pédagogique (en lien avec la future Maison de l’Eau)

 

Objectif n°2 – GESTION QUANTITATIVE DES EAUX

  • Optimisation de la capacité de rétention par élargissement des berges

 

Objectif n°3 – GESTION QUALITATIVE DES EAUX – TRAITEMENT DES POLLUTIONS

  • Réduire les polluants à la source en réalisant un prétraitement par génie civil
  • Dévier les pollutions aux hydrocarbures avant leur arrivée dans le bassin
  • Tendre vers une eau de qualité « bon état écologique » par génie écologique en captant les polluants

 

Objectif n°4 – COÛT DE MAINTENANCE OPTIMISÉ

  • Ouvrages optimisés en investissement
  • Temps et coût de maintenance optimisé

 

TECHNIQUE ET ÉCOLOGIE FONT BON MÉNAGE
Pour satisfaire des objectifs aussi variés dans un espace qui reste réduit, il a fallu faire appel à la fois à des techniques de génie civil et à du génie écologique.

 

Ouvrage de prétraitement

L’opération, d’un point de vue génie civil, vise à construire un ouvrage de prétraitement des eaux pluviales dans le ru de Montlignon, à la sortie du réseau pluvial. Cet ouvrage de prétraitement sera constitué d’amont en aval d’un piège à cailloux, d’un dégrilleur grossier automatique avec bypass, d’une cloison siphoïde et d’un bassin de décantation. Ce système récupérera les détritus tels que cannettes, bouteilles et autres flottants qui, aujourd’hui, dégradent la vue et permettra une récupération des vases plus régulière.
L’ouvrage de prétraitement fera l’objet d’un traitement architectural (habillage en acier Corten découpé) pour lui donner à un aspect qualitatif (éviter une esthétique ‘’technique’’) et assurer son intégration paysagère.

 

Le Jardin Filtrant®

Le traitement des eaux du bassin des Cressonnières grâce au génie écologique comprend :
• le Jardin Filtrant®
• la mise place d’un cortège végétal de zone humide et aquatique dans le bassin
• l’installation de cascades d’oxygénation.

Les eaux du bassin traverseront le Jardin Filtrant® (filtres verticaux puis filtre horizontal) pour s’enrichir en oxygène et filtrer les pollutions. Cette filtration naturelle est assurée par ces filtres plantés conçus comme des zones naturelles humides de type roselières.
Cette zone humide filtrante disposera d’un panneau pédagogique pour être aussi un lieu d’initiation aux bonnes pratiques environnementales, avec une volonté de sensibilisation des visiteurs et des scolaires grâce à un parcours de découverte.
Au niveau du point de rejet de l’eau traitée, une cascade est installée sur la berge. L’empierrement évite le phénomène de ravinement et permet une oxygénation de l’eau, tout en créant un élément paysager.

 

AMÉNAGEMENT PAYSAGER ET BIODIVERSITÉ
Le projet d’aménagement du site du Bassin des Cressonnières s’inscrit dans une démarche globale visant à offrir un site paysager de qualité favorisant la biodiversité.
L’aménagement paysager et la stratégie végétale sont l’occasion d’associer qualité de vie pour les habitants, biodiversité pour la faune et la flore, et aussi support pédagogique pour la future Maison de l’Eau. Les habitats écologiques dessinent un paysage vivant et constituent un écosystème à l’échelle du site. Cet équilibre écologique va apporter de la vie et de la diversité à l’aménagement.
Les berges sont adoucies, ce qui permet d’augmenter la capacité de rétention du bassin, mais aussi d’installer six habitats écologiques. Ils forment différents milieux correspondant à certains types de végétation, refuges pour la faune. Cette variété d’habitats forme un ensemble dans lequel se déplaceront la faune et les insectes pour tendre vers un écosystème.
Les habitats écologiques créés forment des corridors écologiques à l’échelle du site.

 

LE PROJET DANS SON ENSEMBLE

Aménagement du bassin des Cressonières à Saint-Gratien