Réhabilitation de la source des Courgents et création d’une mare écologique

 

La source des Courgents, dont l’eau provient du vallon du Haut-Tertre, se présentait initialement comme une petite mare, où les habitants amenaient s’abreuver le bétail. Ce n’est qu’en 1862 que la source est captée sous un petit édicule voûté1. Le SIARE collabore à ce projet, initié par la mairie de Bessancourt, du fait de sa compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) et de sa mission de gestion des eaux pluviales. 

 

Les travaux sont les suivants :

  • Travaux de réhabilitation de la source des Courgents avec remplacement des anciennes canalisations détériorées, sur environ 200 ml, entre sa source et le réseau d’eaux pluviales, par l’entreprise FOREM, du 12 au 23 avril 2021

Un diagnostic a mis en évidence le très mauvais état des conduites, abîmées ou bouchées par d’importantes racines et ne permettent plus aucune circulation de l’eau.

 

  • Travaux de création d’une mare écologique d’environ 40 m², imperméabilisée à l’aide d’une bâche bentonite (argile) puis végétalisée (plantes hélophytes), par les entreprises FOREM et SETHY, du 12 au 30 avril 2021

Cette mare sera alimentée par la source des Courgents et les eaux pluviales : son niveau évoluera donc selon la météo et la saison. Une végétation adaptée au milieu aquatique y a été plantée afin de permettre une phytoépuration naturelle de l’eau et un habitat accueillant pour la faune. En effet, les plantes hélophytes (du grec helos, « marais », et phytos, « plante ») prospèrent dans des zones semi-immergées. On compte parmi elles, les iris d’eau, le jonc, la massette, la salicaire … Ces plantes ont des propriétés filtrantes et permettent ainsi d’épurer les eaux polluées, notamment l’excès d’azote et de phosphore. De plus, cette végétation favorise la présence d’une faune variée (amphibiens, poissons, oiseaux migrateurs …) en leur offrant un abri où se cacher des prédateurs.

 

  • Travaux de raccordement de la source des Courgents au réseau d’eaux pluviales de la rue du Haut Tertre, par l’entreprise FAYOLLE, du 10 au 14 mai 2021

 

  • Mesures de débit du réseau d’eaux pluviales de la rue du Haut Tertre, par l’entreprise SEMERU

Une sonde piézométrique permettant de mesurer en continu le débit d’eau transitant dans le réseau d’assainissement pluvial a été installée rue du Haut Tertre. Elle permet de surveiller les variations du niveau d’eau dans le réseau, notamment lors des orages.

Instrumentation du réseau d’eaux pluviales en aval de la source
Instrumentation du réseau d’eaux pluviales en aval de la source

Ce projet à la dimension environnementale servira également à alimenter en eau les jardins partagés du Haut Tertre à Bessancourt.

 

1 : Claude Adam, Jean-Claude Cavard, Amélie Marty et Laure Schauinger, « Le patrimoine des communes du Val-d’Oise : Bessancourt », Collection Le Patrimoine des Communes de France, Paris, Flohic Éditions, vol. II,‎ octobre 1999.